HISTOIRE DE LICINIUS

aureus de Licinius

Son nom complet est Flavius Galerius Valerius Licinianus Licinius

Ses débuts

Licinius est originaire de Mésie supérieure où sa famille devait être de condition  paysanne .Il est né probablement sous le règne de Gallien (260-268 ap JC) et a du connaître pendant sa jeunesse le futur empereur Galère. Quand celui ci est devenu césar, il servit sous ses ordres et l’assista dans sa campagne contre les Perses vers 298.Son ascension se poursuivi dans le sillage de Galère, qui devint empereur .En 307, il fut envoyé en ambassade avec un certain Probus afin d’entamer des négociations avec Maxence ,qui s’était déclaré empereur un an plus tôt . La rencontre échoua et  Galère dû même se replier dans ses territoires, suite à la tentative de Maxence de rallier une partie des troupes de son adversaire , car celles ci avait servit sous le règne de son père, l’empereur Maximien Hercule.

A l’entrevue de Carnuntum,Galère réussit à convaincre l’ancien empereur dioclétien d’élever Licinius à l’augustat, le 01 novembre 308 .Constantin dû être contrarié par  cette promotion, alors que Licinius n’était même pas césar à ce moment là.

Pendant que Constantin et Maxence se disputèrent  la partie occidentale de l’empire ,  Licinius , faute de mieux,  dut se contenter d’un territoire réduit , à savoir, la péninsule balkanique et la Rhétie.

Le 27 juin 310, Il remporta une bataille contre les Sarmates.

A la mort de Galère ,en 311,  Maximin daïa  profita de la situation pour envahir les provinces du défunt empereur et se rendit à marche forcée avec son armée en Bithynie pour empêcher Licinius de mettre un pied en Asie Mineure.  Celui-ci comprit l’urgence de la situation et rassembla  rapidement une armée pour lui faire face ,de l’autre côté du détroit de l’Hellespont. L’avantage du nombre était en faveur de Maximin , mais il n’y eu pas d’affrontements et les deux empereurs finissent par parlementer sur un bateau, au beau milieu du détroit. En fait chacun se préparait à une future confrontation,  même si la paix précaire régna au moins jusqu’à l’édit de Milan .

L’édit de Milan (313)

Cette rencontre à Milan, entre  Constantin et Licinius  eu une grande portée  en matière de politique religieuse en donnant  aux chrétiens , ainsi qu’aux autres croyants, la possibilité de pratiquer la religion de leur choix .Pourtant le plus important pour Licinius fut l’alliance politique qu’il scella avec Constantin. Concrètement, Licinius se maria avec Constantia ,demi-sœur de Constantin .L’accord entre les deux empereurs menaçait ouvertement Maximin daïa qui décida une nouvelle fois d’intervenir rapidement contre Licinius .Il quitta en hâte la Syrie avec un armée , traversa  l’Asie Mineure, pour enfin arriver en Bithynie . Malgré l’épuisement de ses troupes , traversersa le détroit , assiègea  Byzance, qui capitula rapidement , pour ensuite prendre la ville d’Héraclée. Licinius mit au courant de l’avancée de Maximin, constitua rapidement une armée et partit à sa rencontre. Les forces en présence donnaient un nouvelle fois un avantage numérique à Maximin, avec plus du double de combattants que Licinius , mais la confrontation qui eu lieu aux environs  du Campus Ergenus (30 avril 313) , tourna rapidement en faveur de Licinius. Maximin prit la fuite et se réfugia à Tarse où il comptait probablement prendre la mer à destination de l’Egypte ou de la Syrie. Mais finalement c’est à cet endroit qu’il  mouru en août 313, sans avoir eu à se rendre.

Licinius arriva à Nicomédie quelques jours après la bataille du Campus Ergenus , et y publia un mois plus tard, le 15 juin, le rescrit contenant les mesures prises à Milan . Pour finir ,il élimina la famille de Maximin, ainsi que ses plus proches collaborateurs, et plus surprenant ,car elles ne représentaient pas une menace pour lui,la veuve de Dioclétien ,Priscia , ainsi que sa fille Valéria.

A présent l’empire n a plus que deux empereurs , Constantin et Licinius.  L’un maître de l’occident, l’autre de l’orient , égaux en droits , bien que Constantin  s’octroyait une prépondérance  sur son collègue. Licinius après sa victoire sur Maximin, s’installa à Nicomédie, puis à l’automne 313 à Antioche.  A la fin d l’année 313 ou début 314, il combattit les Perses  sur les frontières orientales de son empire, et un peu plus tard , il repartit sur le front du Danube, où  il mena une campagne victorieuse contre les Goths en unissant ses forces à celles de Constantin.

Après plus de deux ans sans heurt , la situation  se détériora en 316. Constantin fit exécuter  Bassianus, pourtant promis au césarat, car il le soupçonnait d’avoir comploté  pour le compte de Licinius . De plus, L’ entremetteur de ce complot, Sénécio, ne fut pas livré à Constantin comme celui-ci l’exigeait. En prévision de représailles,  Licinius décida de fortifier la passe des Alpes Juliennes qui était un accès aux  deux territoires. Constantin réagit rapidement , et le 8 octobre 316,il prit Siscia et battit les troupes de Licinius à Cibalis . Celui ci eu le temps de s’échapper à Sardique et nomma Valens auguste, avec pour mission de reconstituer une armée. Après des pourparlers infructueux ,les deux armées s’affrontèrent à nouveau entre Andrinople et Philippopolis (aujourd’hui Plovdiv en Bulgarie) , fin décembre 316, début janvier 317, sans qu’aucun n’obtienne un avantage décisif. Malgré tout, Licinius se retira en direction de Béroé , poursuivi par Constantin, qui dû toutefois subir une attaque à l’arrière de son armée , dans la plaine de Mardia. Comme personne ne put revendiquer la victoire, il y eu des négociations et Licinius conscient de la supériorité de son adversaire préféra admettre sa défaite. Il céda L’Illyricum à son rival , ne conservant plus sur le continent européen  que la Thrace la Mésie et la Scythie. Quand à Valens, Licinius lui retira son titre et l’exécuta.

5 mois après la bataille de Cibalis, le 1° mars 317,l’accession au césarat des fils des deux empereurs concrétisa la paix entre Licinius et Constantin, mais  le grand vainqueur restait Constantin , car après cette date Licinius n’avait plus le droit d’émettre des lois, mais seulement d’appliquer celles de son vainqueur.

Une paix précaire (317-324)

Après sa campagne victorieuse , Constantin résida le plus souvent dans les territoires anciennement administrés par Licinius, en particulier à Sardique et à Sirmium , où il fit installer un atelier monétaire (320 à 325/26).L’ entente dura quelques temps entre les deux empereurs mais leurs relations se dégradèrent assez vite.En 320 , Constantin se conféra à lui même et à son fils Constantin II le consulat, mais oublia délibérément de le faire l’année suivante pour Licinius et son fils . Licinius fit de même de son côté en s’associant à son fils, et refusa de reconnaître les consuls nommés par Constantin en 322 et 323.De plus, après 320, Il se mit à favoriser la religion traditionnelle et le culte de Jupiter, se démarquant ainsi de Constantin, de plus en plus ouvert au catholicisme.

Durant l’été 323, les troupes de Constantin,avec à leurs têtes son fils Crispus, auraient traversé les territoires de Licinius pour poursuivre les sarmates qui venaient de perdre deux batailles. Licinius accepta mal cette intrusion , qu’il prit comme une provocation, ce qui aggrava encore un peu plus les relations entre les deux empereurs.

Le second conflit ( juillet-Septembre 324)

Licinius et Constantin se préparaient à s’affronter , en constituant chacun, une armée terrestre et maritime , et c’est Constantin qui lança le premier les opérations. L’ affrontement initial eut lieu le 03 juillet 324 au sud d’Andrinople , et Licinius dû se retirer avec son armée afin de pouvoir se réfugier à Byzance. Sa flotte qui occupait le Propontide afin de barrer l’accès de Byzance par la mer, fut détruite par Crispus, ce qui l’obligea une nouvelle fois à partir, mais cette fois ci en Chalcédoine. Après la reddition de Byzance, Constantin fit traverser son armée , où elle infligea une lourde défaite à celle de Licinius, à Chrysopolis (18 septembre 324). Si Licinius et une partie de son armée se retirèrent en direction de nicomédie, il n’eut pas d’autre choix que de se rendre. Constantin l’obligea à déposer la pourpre et l’envoya avec son fils à Thessalonique , avec le statut de simple particulier. Peu de temps après (printemps 325) , Constantin le fit mettre à mort car il le soupçonnait de comploter contre lui .Son fils Licinianus fut exécuté 1 an plus tard.

Ainsi s’acheva , avec la disparition de Licinius , le dernier représentant du régime tétrarchique mis en place par Dioclétien. Il ne restait plus qu’un empereur pour diriger l’empire romain : Constantin.